Antonio & Gabi - La Passion d'un Amour Impossible Index du Forum
Antonio & Gabi - La Passion d'un Amour Impossible
Retrouvez le couple le plus touchant de Sunset Beach : Antonio et Gabi
 
Antonio & Gabi - La Passion d'un Amour Impossible Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Entre deux scènes... ::
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Antonio & Gabi - La Passion d'un Amour Impossible Index du Forum -> Créations -> Fanfictions
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
BehondTheSunset
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 06 Jan 2008
Messages: 617

MessagePosté le: Mar 6 Mai - 19:14 (2014)    Sujet du message: Entre deux scènes... Répondre en citant




Entre deux scènes


Préambule : Tout ce que vous lirez ici est bien évidemment une pure fiction émanant de ma tête ! Néanmoins, j’ai passé pas mal de temps à chercher des informations sur les conditions de tournage de la série, sur les acteurs et bien sur en particulier Priscilla Garita. Son avant, son pendant et son après Sunset m’ont bien aidé. Ses interviews, photos et autres articles ont participé à rendre ma fiction un peu réaliste sur certains côtés, je l’espère !

Bonne lecture ! Café

_________________


Dernière édition par BehondTheSunset le Sam 21 Juin - 16:03 (2014); édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 6 Mai - 19:14 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
BehondTheSunset
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 06 Jan 2008
Messages: 617

MessagePosté le: Mar 6 Mai - 19:15 (2014)    Sujet du message: Entre deux scènes... Répondre en citant

(Réservé / Chapitres à venir...)
_________________
Revenir en haut
BehondTheSunset
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 06 Jan 2008
Messages: 617

MessagePosté le: Mar 6 Mai - 19:18 (2014)    Sujet du message: Entre deux scènes... Répondre en citant




Entre deux scènes

CHAPITRE 1
(1ère partie)



Voilà deux ans et-demi que ma vie avait pris une nouvelle direction avec l’aventure Sunset Beach. J’éprouvais le sentiment que cette vie à 100 à l’heure avait commencé hier !

Je me dirigeai à la cuisine et me versai une tasse de café. Perchée en haut d’un tabouret, je balayais mon appartement du regard. Mes cachets avec cette série m’avait permis de m’installer plus que confortablement en Californie. Rien à voir avec le studio que j’occupais à New York lorsque je courrais les castings !

Le rôle de Gabi Martinez était vraiment intéressant et confortable pour moi. Le personnage était complexe et attachant. J’avais appris à le connaître et à l’aimer dès que j’en avais lu le pilote… Jeune femme débarquant en ville pour retrouver sa sœur et lui gâcher la vie, abandonnée par une mère décédée trop tôt et un père qui abusait d’elle enfant, je ne partais pourtant pas avec un passé léger ! Au début, cela n’avait pas été une mince affaire à jouer… Heureusement, j’avais pris le temps de me renseigner sur les femmes qui ont connues ce genre de violence étant enfants et les répercutions sur l’adulte. J’avais pu recueillir des témoignages bouleversants et je devais bien admettre que cela m’avait bien aidé à interpréter le rôle de Gabi. Plus encore lors de la scène du procès lorsqu’elle accusait Ricardo, le petit ami de sa sœur, de l’avoir violé alors qu’elle revivait en réalité l’horreur qu’elle avait vécu petite fille… Je n’oublierais jamais cette scène.

Mon regard se posa alors sur l’horloge, me tirant de mes songes. Elle indiquait 8h30.
J’avalai en trois gorgées le liquide noir refroidi et sautai en bas de mon tabouret. Je saisis mes clés, m’assurai que mon chat ait de quoi manger et attrapai mon sac à main.

- A plus tard, Wally ! Lançais-je à l’attention de mon colocataire à quatre pattes.

J’avais rendez-vous à 9h00 précises aux studios de la NBC pour le tournage de l’épisode 516. Gabi avait parcouru bien du chemin depuis son arrivée à Sunset Beach, songeais-je au volant de ma voiture. Après le procès, sa sœur Paula avait fini par quitter la ville et son fiancé Ricardo s’était rapproché d’elle au point d’en tomber amoureux. Hank Cheyne, l’acteur qui interprétait Ricardo, était vraiment génial ! Dès mon arrivée, lors de l’épisode 30, il avait su me mettre à l’aise. Son charisme n’avait d’égal que son sens de l’humour. C’était un véritable clown sur le plateau ! Et cela m’aidait souvent à me détendre. Son personnage étant épris du mien, nous tournions la plupart de nos scènes ensemble. Mais les Soap Opera étant ce qu’ils sont, aucune histoire ne peut durer éternellement sans connaître de rebondissement. Depuis plus d’un an, un nouveau personnage était apparu dans la vie de Gabi. Nick Kiriazis interprétait le rôle du petit frère de Ricardo, un prêtre revenant du Mexique. Mon personnage était devenu très proche de celui d’Antonio. Il l’aidait à se confier et à reprendre confiance en elle jour après jour. En un sens, Gabi devait trouver en lui tout ce qu’elle cherchait pour se reconstruire après ce qu’elle avait vécu, pensais-je.

J’arrivais enfin au studio. Je n’étais vraiment pas en avance aujourd’hui !

- Enfin Priscilla, te voilà, lança Scott Riggs, l’un des réalisateurs de la série. File au maquillage, on n’attendait plus que toi !

J’aperçus au loin Hank, Nick et Christina et leur fis signe. Effectivement, j’étais la dernière arrivée.

- Salut Pris ! Tu tombes du lit aujourd’hui ? D’habitude, tu es toujours en avance…
- Bonjour Susan ! Je suis un peu dans la lune aujourd’hui, mais tout va bien.
- Clive et moi venons juste de terminer notre scène. Et on remet ça tout à l’heure,
souffla-t-elle. Je suis éreintée !
- A qui le dis-tu ! Nous tournons dans un quart d’heure toute la matinée jusqu’en début d’après-midi et je reviens ce soir pour la scène d’adieu sur la plage avec Nick.
- Oh grosse journée en effet !
Souffla Susan. D’ailleurs, nous partageons la prochaine scène ?

Je hochais la tête.

- Oui, on vous retrouve pour le pot de départ d’Antonio au Deep, répondis-je.
- Clive doit se faire assommer par un type ivre, il meurt d’impatience ! Rit-elle.

Gail Katz, notre maquilleuse, arriva et entreprit immédiatement « le maquillage de Gabi ».
Puis, accompagnée par Chic Genarrelli, je revêtis ma tenue du jour : débardeur jaune et jupe à carreaux. Je m’installai ensuite dans le fauteuil de notre coiffeuse Kimberly Spiteri… Quelques minutes plus tard, je retrouvais mon apparence de Gabi Martinez.

- Je file retrouver les autres, Susan. Tu sais comment est Scott quand on le fait attendre !
Elle rit.
- En effet ! A tout à l’heure pour la scène du Deep.

Je marchais d’un pas rapide pour retrouver mes partenaires.

- En piste ! Cria le metteur en scène. Tout le monde est prêt ? Antonio et Gabi à la mission, scène 1 – Prise n°1 ! Go !

_________________
Revenir en haut
BehondTheSunset
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 06 Jan 2008
Messages: 617

MessagePosté le: Ven 9 Mai - 20:37 (2014)    Sujet du message: Entre deux scènes... Répondre en citant




Entre deux scènes

CHAPITRE 1
(2ème partie)



Je marchais d’un pas rapide pour retrouver mes partenaires.

- En piste ! Cria le metteur en scène. Tout le monde est prêt ? Antonio et Gabi à la mission, scène 1 – Prise n°1 ! Go !

La scène que nous jouâmes était très intense. Antonio devait révéler ses sentiments à Gabi aujourd’hui avant de quitter la ville. Il était plutôt facile de jouer avec Nick. Acteur studieux, il n’avait que peu d’oubli dans ses répliques… Il était très imprégné par son personnage, je pouvais le ressentir à travers chacune de nos scènes.

- Coupez !

Nick et moi étions plutôt en forme ce matin, nos bouclâmes la scène en une seule prise à la plus grande joie de l’équipe. Christina et Hank entrèrent en piste et nous pûmes terminer les scènes sur le plateau de la mission avant la fin de la matinée.

La scène au Deep nous demanda en revanche plus de temps. Nous rejoignîmes Clive, Susan et les autres figurants sur le plateau et je pouvais déjà entendre le réalisateur transmettre ses dernières directives à chacun des acteurs. Le tournage prit du temps et nous recommençâmes la scène plusieurs fois. Il était forcément plus compliqué de tourner à une dizaine d’acteurs qu’à deux…

- C’est dans la boîte ! Merci tout le monde. Cet après-midi, on poursuit avec Lisa, Sam, Sarah et Eddie… annonça Scott. Priscilla et Nick, Grant et Peter vous attendent ce soir à partir de 21 heures comme convenu sur la plage de Seal Beach. Soyez à l’heure ! Nous sermonna-t-il avant que nous puissions prendre congé de lui.

J’aperçus Lisa Guerrero qui m’attendait sur le côté du plateau. Elle interprétait le rôle de Francesca Vargas, une femme fatale au caractère bien trempé qui était de retour en ville pour reconquérir l’homme dont elle était éperdument amoureuse : Cole Deschanel. Nous ne partagions que très peu de scènes ensemble mais nous nous apprécions beaucoup. Nous avions appris à nous connaître depuis son arrivée lors de la storyline du Shockwave, le bateau de croisière qui s’était retourné. J’avais particulièrement aimé cette histoire car le réalisateur avait accepté que j’effectue moi-même la plupart de mes cascades. Cela demeurera un grand souvenir ! Nous avions partagé beaucoup de temps et de rires avec toute l’équipe.

- Je t’invite à déjeuner Priscilla. Je suis venue en avance et j’ai vu la fin de votre scène au Deep, vous étiez super. Allons déjeuner quelque part avant que ce ne soit à mon tour d’entrer en piste !

J’attrapai mon sac à main et croisai Nick qui partait également.

- A ce soir, Priscilla. Je crois que je vais réviser un peu mon texte cet après-midi, c’est une scène importante qui nous attend ce soir.
- Pas plus importante que celle que nous allons tourner la semaine prochaine !
Le taquinais-je en faisant référence à la scène d’amour que nous devions jouer bientôt.
Il m’adressa un sourire.
- Je ne m’en fais pas pour ça. On est des pros non ?
Je hochais la tête.
- A ce soir, Nick !

Nous n’avions pas encore reçu le scénario des décombres mais nous connaissions déjà la tournure que devait prendre l’histoire de nos personnages… du moins les grandes lignes.

Lisa et moi allâmes déjeuner dans un petit restaurant italien non loin de là. Nous commandâmes nos plats et comme à notre habitude la discussion tourna très rapidement sur la série…

- Je vais manger léger, si je ne veux pas somnoler cet après-midi. Je suis toute excitée de jouer avec Sam ! Chacune de nos scènes est un vrai régal pour moi, expliqua-t-elle.
- Je comprends. Sam Behrens est un grand acteur ! Je regrette de ne pas avoir l’occasion de travailler davantage avec lui. Mais il est vrai que l’histoire de nos personnages n’est pas très liée. J’avais adoré jouer avec lui les épisodes du « procès ».
- Oui ! Quel dommage que je n’étais pas encore du casting, j’aurais adoré assister à cette scène en live !
- Je peux te dire que ces heures de tournage ont été éprouvantes pour moi. J’y avais mis mes tripes ! Et Sam qui me donnait la réplique était génial.


La serveuse arriva avec nos deux salades composées à l’italienne.

- Tu ne trouves pas que les jours passent à une allure folle depuis que tu es dans la série ?
Lisa acquiesça avec ardeur.
- A qui le dis-tu ! Il faut dire que les scripts nous sont presque toujours livrés avec du retard ce qui ne nous laisse que très peu de temps pour apprendre nos répliques. Personnellement, mes scripts sont devenus ma seule lecture du soir depuis longtemps.
- C’est le propre des Soap Opera
, répliquai-je. Tout bon acteur a forcément son texte sur sa table de chevet !
Nous échangeâmes un rire complice.

Lisa disait vrai. Les scénaristes ne nous ménageaient pas. Une fois le scénario final établi par l’équipe des scénaristes, celui-ci passait encore entre les mains des réalisateurs et enfin il nous était expédié… au mieux une semaine voir quelques jours avant le début du tournage. Et il n’était pas rare de ne découvrir nos nouvelles répliques que la veille de l’enregistrement. Heureusement, les mois et les années aidant, j’étais habituée à mémoriser rapidement mon texte. Bien souvent, mon seul spectateur était Wally qui ne se lassait pas de m’écouter répéter mon texte !

Notre repas terminé, Lisa reprit la route des studios et je rentrai chez moi.




* *
*

_________________
Revenir en haut
BehondTheSunset
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 06 Jan 2008
Messages: 617

MessagePosté le: Dim 11 Mai - 21:46 (2014)    Sujet du message: Entre deux scènes... Répondre en citant




Entre deux scènes

CHAPITRE 1
(3ème et dernière partie)




Il était temps de repartir travailler. Le plus épuisant lorsqu’on est acteur dans un soap, ce sont les nombreuses heures de tournage. Habituellement, les acteurs enchaînaient toutes leurs scènes à la suite afin de laisser la place aux suivants et ainsi éviter les coupures. Mais il y avait des jours comme celui-là où nous étions obligés de revenir plus tard dans la journée. La scène d’adieux entre Gabi et Antonio se déroulait sur la plage de nuit, nous avions donc du attendre l’heure adéquate pour tourner.

J’aperçus la voiture de Nick garée devant la plage. Il arrivait visiblement en même temps que moi.

- Bonsoir ! Me lança-t-il lorsqu’il me vit arriver vers lui.
- Comme tu peux le remarquer mon cher Nick, je ne suis pas en retard ce soir !

Il m’adressa un clin d’œil et m’accompagna vers l’équipe de tournage.

La Californie offrait vraiment une température agréable même une fois le soleil couché. Il était très plaisant de tourner sur cette plage. Une légère brise se leva et le réalisateur décréta qu’il était temps de commencer…

Nick avait revêtu son « costume » de prêtre. J’étais habituée à le voir porter régulièrement la même tenue puisque son rôle s’y prêtait, mais je retrouvais toujours le même homme calme et affectueux. Je pensais secrètement que Nick avait beaucoup de qualités en commun avec son personnage. Je ne lui avais jamais dit même si je le pensais comme un compliment sincère. La religion mise de côté, ce rôle lui allait comme un gant ! Car bien sur dans la vie réelle, je savais Nick en couple. Je ne me souvenais plus de son prénom d’ailleurs… une blonde assez entreprenante qui venait régulièrement l’emmener ou attendre la fin du tournage. Je l’avais déjà vu également lors des fêtes que nous organisions de temps en temps avec l’équipe. Plutôt dynamique et exubérante, elle était bien l’opposée du Nick calme et quelque peu timide que je voyais presque de manière quotidienne.

- Priscilla, tu rêves ?

Je secouais la tête et fis volte-face.

- Pardon Nick. Oui, je suis perdue dans mes pensées aujourd’hui, je dois être un peu fatiguée. Mais je suis prête, nous pouvons commencer.

Je l’observais à nouveau. Nick était à nouveau habité par son personnage. Je pouvais reconnaître l’air triste et désabusé d’Antonio sur son visage. Un air plus qu’approprié puisqu’il venait dire adieux à celle qu’il aimait et qu’il ne pourrait jamais avoir…

- Action !








Nous interprétâmes la scène de manière très juste. Peter Brinkerhoff semblait satisfait. Il hochait la tête lentement au fur et à mesure de nos répliques, ce qui était plutôt bon signe.

Lorsque j’avais pris connaissance de la scène des adieux, je l’avais trouvé très belle à la première lecture. Et plus je l’avais lu et relu, plus je l’avais trouvé tragique. A la place de Gabi, j’aurais aimé trouver le courage de demander à Antonio de rester. Il était devenu son meilleur ami, le seul sur qui elle puisse vraiment compter et depuis plusieurs mois ses sentiments s’étaient transformés en amour. Comment pourrait-elle vivre désormais sans lui ? Les scénaristes étaient vraiment doués pour mettre les nerfs des téléspectateurs en pelotes !!

Lorsque je prononçais ma réplique (1:12) : « this is the last night we are ever going to see each other », Nick me lança un regard rempli de tristesse. Cette scène était très émouvante et Nick m’aidait à trouver le ton juste pour la rendre encore plus belle.

Dans le script, il était dit que Gabi tente de retenir ses larmes à plusieurs reprises sans y parvenir. Les scénaristes étaient plutôt cool pour ça… Il n’était pas clairement inscrit : « Gabi fond en larmes à cet instant précis ». Nous pouvions parfois laisser libre court à notre interprétation tout en suivant le sens du script. Ce que je fis cette fois encore.
Je parvins à énumérer toutes les raisons pour lesquelles Antonio allait me manquer sans m’interrompre mais lorsque Nick resserra son étreinte autour de moi, je me rendis compte que je pleurais réellement.

Pleurer sur commande n’est pas chose facile lorsqu’on débute. Soyons clair, je n’en étais plus à mon premier essai, mais il était toujours stressant tout de même de se demander si les larmes allaient venir ou non. Cette fois-ci, je n’eus même pas à me poser la question. J’étais réellement Gabi à cet instant et la perspective de ne jamais revoir Antonio me déchirait le cœur.

Pas un bruit ne retentit autour de nous. L’équipe nous laissa terminer jusqu’au bout.

Nick enfouit son visage sans ses mains, traduisant la profondeur des sentiments d'Antonio...

- Eeeeet coupez ! C’était parfait les enfants !! Scanda Peter. Vous nous avez transportés, bravo !

L’équipe applaudit tant la performance que la fin de la journée.
Nick me rejoignit pour me féliciter et je lui adressai un sourire encore plein de larmes.

- Désolée Nick ! C’est dur de redescendre d’un coup, ris-je.
On a réussi à trouver le bon équilibre pour cette scène, je pense, je suis content !
- Oui, c’était une scène importante. Je suis sûre que les téléspectateurs attendent beaucoup de cet épisode.


Gail Katz, notre maquilleuse, nous rejoignit à ce moment-là.

- Oh, vous avez été superbe… Je n’ai pas pu m’empêcher de verser une larme ! Confia-t-elle.
- J’adore l’histoire de Gabi et Antonio… Quels bouleversements, quelle intensité entre ces deux –là ! Il me tarde déjà de voir la suite !

Nick et moi échangeâmes un regard moqueur et attendri à la fois. Gail était la fan numéro 1 de Sunset Beach. Une chance pour elle d’avoir été embauchée sur le tournage l’année dernière.

- Ouh ouh, Nick !

Une jeune femme blonde s’avança vers nous en faisant de grands signes. Je la reconnus. C’était précisément la petite amie de mon partenaire.

- Oh non ! Nick, j’ai tout loupé ! Je pensais que vous tourniez plus tard que ça.

Je pointais les yeux sur ma montre. Il était vingt-trois heures passées, nous n’allions pas tourner non plus jusqu’à trois heures du matin… pensai-je.

- Bonsoir tout le monde, reprit-elle. La scène s’est bien déroulée ?
- Ils ont été gé-ni-aux !
Répéta à nouveau Gail.

Nick nous souhaita une bonne nuit et prit la main de sa blonde avant de retourner à sa voiture. Je les regardai partir en me demandant comment un homme comme Nick pouvait apprécier de passer ses soirées avec une femme si exubérante.

Je secouai la tête. Pourquoi devenais-je si critique ? Après tout, ce n’étaient pas mes affaires !

L’équipe remballa le matériel. Je fis une bise à Gail qui allait sans aucun doute faire de beaux rêves et regagnai à mon tour ma voiture.



[ To be continued... Clin d'oeil]

_________________
Revenir en haut
BehondTheSunset
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 06 Jan 2008
Messages: 617

MessagePosté le: Lun 19 Mai - 20:18 (2014)    Sujet du message: Entre deux scènes... Répondre en citant




Entre deux scènes

CHAPITRE 2
(1ère partie)





La semaine se termina tranquillement. Le tournage se poursuivait à un bon rythme. Nick, Christina, Hank et Margarita partageaient plusieurs scènes ensemble. De mon côté, je tournais à nouveau avec un Hank plus en forme que jamais ! Je jouais également avec Gordon Thomson qui interprétait Armando. Il était très rare que nos personnages se croisent mais j’appréciais cette expérience.

Je reçus le script des épisodes 523 à 525 le lundi suivant alors qu’il était prévu que nous ne les tournions qu’à partir de jeudi. J’appréciais cet effort de la part des scénaristes d’avoir anticipé sur l’écriture pour nous envoyer les textes plus tôt que d’habitude. Surtout qu’il s’agissait d’une storyline cruciale pour mon personnage : celle des décombres.

Ce soir-là, je rentrais tard chez moi. Mon chat m’accueillit à l’entrée en se frottant contre mes jambes.
- Salut Wally ! J’en connais un qui m’a l’air d’avoir une faim de loup !

Je m’occupai de mon chat et mangeai à mon tour rapidement vu l’heure tardive à laquelle je rentrais. J’étais morte de fatigue et prévoyais de ne pas tarder à aller me coucher. En fermant les volets du salon, j’aperçus une enveloppe ouverte posée sur la table basse.
Le script ! Malgré mon enthousiasme à le découvrir en ouvrant ma boîte aux lettres ce matin je n’avais malheureusement pas eu le temps de le lire. J’attrapai l’enveloppe et décidai de le lire une fois installée dans mon lit.

Tudududu

Mon téléphone sonna à ce moment-là. Un message.
« Hey Priscilla ! Je viens de lire le scénario des prochains épisodes. J’ai lu les décombres. Je n’ai qu’un mot à dire : Wahoo ! »

C’était mon amie Lisa. J’adorais son enthousiasme ! Je souris et lui répondis que je ne l’avais pas encore lu. Décidément, Lisa savait me mettre l’eau à la bouche !
Je n’attendis pas plus longtemps. Je me blottis sous mes draps, escortée par Wally qui s’installa confortablement à pieds et sortis les trois scénarios.

J’étais morte de fatigue mais je lus tout de même jusqu’à une heure du matin. Je ne pus fermer l’œil avant d’avoir lu la dernière ligne.
Quel talent ces scénaristes ! Je rejoignis l’avis de Lisa. La scène des décombres était très bien écrite. La séquence d’amour entre Gabi et Antonio semblait très intense et les dialogues poignants ! Restaient à Nick et moi-même de faire vivre tout ça… Ce ne serait pas la même histoire… songeais-je alors que je sentais le sommeil m’emporter.


* *
*

_________________


Dernière édition par BehondTheSunset le Dim 22 Juin - 21:29 (2014); édité 2 fois
Revenir en haut
BehondTheSunset
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 06 Jan 2008
Messages: 617

MessagePosté le: Lun 19 Mai - 20:21 (2014)    Sujet du message: Entre deux scènes... Répondre en citant




Entre deux scènes

CHAPITRE 2
(2ème partie)




Le lendemain, je terminais ma scène dans le bureau d’Armando. Gabi était sur la piste des fraudeurs, cela commençait à sentir mauvais pour elle !

La journée s’était bien déroulée. J'allai récupérer mes affaires dans ma loge et croisai Eddy Cibrian en sortant.

- Salut Priscilla. Comment vas-tu ? Tu as fini ta scène ?
- Oui, journée terminée pour moi,
répondis-je. Je ne me suis pas couchée tôt la nuit dernière malgré ma bonne volonté, j’en paye les conséquences aujourd’hui, plaisantai-je.
- Il est encore tôt. Est-ce que cela te dit de venir prendre un verre ?

J’acquiesçais. Cela ne me ferait pas de mal de me changer les idées avant de me replonger dans le prochain script qui attendait chez moi.

Nous nous installâmes dans un bar non loin des studios NBC et Eddie commanda deux cafés.

- J’ai tourné des scènes extérieures toute la matinée. On a bossé jusqu’à midi sur la plage, ça plombait vraiment à Seal Beach ! Je suis sûr d’avoir pris un coup de soleil ! S’exclama-t-il en se frottant les joues.
- Tu n’as rien Eddy. Tu seras juste un peu plus bronzé demain ! Me moquais-je.

Il me sourit de toutes ses fossettes.

- J’étais avec Sarah Buxton. On s’est vraiment marré ! J’aime beaucoup nos scènes ensemble. Annie et Cole sont comme chien et chat, c’est toujours amusant à jouer.
- Je me souviens de mes scènes avec Ricardo et Paula lorsque je jouais la méchante Gabi, j’avoue que cela m’avait bien amusé aussi !
- Oui… A l’époque nos personnages se rencontraient de temps en temps, soit Gabi aidait Cole en lui fournissant des documents confidentiels au commissariat soit Cole l’aidait à faire évader quelqu’un de prison. On formait une équipe géniale,
rit-il.
- C’est vrai… Cela fait longtemps que nous n’avons pas tourné ensemble.
- La dernière fois c’était pour le final de Rosario Jewels, je crois… C’est dommage que nous ne tournions pas plus souvent ensemble…


Je souris, un peu gênée. Il était difficile de lire entre les lignes d’Eddie Cibrian. Sa réputation de tombeur n’était plus à faire. Personnage de série ou acteur, il plaisait beaucoup aux femmes et le leur rendait bien…

- J’ai lu les prochains scripts, reprit-il. Les scénaristes se sont lâchés avec Gabi et Antonio !


Je repensai au scénario… Bizarrement plus la scène fatidique approchait, plus le stress semblait monter en moi.

- Est-ce que tu appréhendes la scène d’amour ? Questionna-t-il.
- Eh bien… un peu, je suppose. Mais c’est normal, non ?
- A chaque scène d’amour que je devais jouer avec Vanessa ou avec Kam, je me prenais des fous rires monstrueux !


Je songeais à ma propre expérience… J’avais déjà tourné deux scènes où Gabi et Ricardo faisaient l’amour. La première, plus torride, lorsque je jouais « la Gabi peste et méchante » avait été vraiment drôle à interpréter. Hank n’arrêtait pas de me faire rire, moi et l’équipe au complet ! La deuxième, plus sérieuse, où Ricardo et Gabi étaient réellement en couple, prêts à passer à l’acte, s’était bien déroulée également. Je ne me souvenais pas avoir appréhendé ce moment à outrance.
Alors pourquoi cette fois-ci était-ce différent ?

- On a tous reçu le script de l’épisode des décombres, c’est assez hot !

Je hochais la tête.

- De toute manière, un prêtre qui rompt ses vœux pour faire l’amour à une femme qu’il désire depuis plusieurs mois et qui se trouve être la petite amie de son frère, c’est déjà très osé ! Répondis-je.
- Quand ça se passe dans un lit, c’est beaucoup plus simple, me confia-t-il. Quand j’ai du tourner la scène sous la grotte, suite au départ du premier Cole, c’était autre chose… Dans un lit, tu as toujours les draps et les couvertures qui cachent et laissent supposer les choses… Me taquina-t-il. Allez Pris ! Tout se passera bien, ce n’est pas ta première scène…

Je le remerciai pour ses encouragements.

- Tu as déjà vu le plateau ?
- Non pas encore… Les décorateurs travaillent encore dessus. Ce sera prêt demain. Mais c’est censé être le bureau d’Armando après que la bombe ait explosé, je ne pense pas que cela ressemble à un hôtel 5 étoiles !
Le taquinai-je.



* *
*

_________________


Dernière édition par BehondTheSunset le Dim 22 Juin - 21:29 (2014); édité 2 fois
Revenir en haut
BehondTheSunset
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 06 Jan 2008
Messages: 617

MessagePosté le: Mer 21 Mai - 20:37 (2014)    Sujet du message: Entre deux scènes... Répondre en citant




Entre deux scènes

CHAPITRE 2
(3ème partie et dernière partie)




Les jours défilèrent et je me retrouvai en un rien de temps à la veille du tournage sous les décombres.

La nuit était tombée et je passais la soirée à lire et relire mon texte, essayant de m’imprégner de la scène. Il faut dire qu’il y avait beaucoup de textes à retenir. Heureusement que nous avions reçu les scripts relativement tôt ! Car au-delà de la scène d’amour, il y avait de nombreux dialogues entre Gabi et Antonio. Je me demandais si Nick faisait pareil… Appréhendait-il seulement la scène ? Il semblait si calme et serein en toute circonstance… Je me demandais également si sa copine l’aidait à répéter. Cela lui ferait une drôle d’impression de passer de la blonde à la brune le jour J ! Je souris à cette pensée.

Les scénaristes avaient fait fort, le script décrivait quasiment au geste près le déroulée de ce moment. Cette fois, ils ne semblaient pas nous donner libre court à l’improvisation. En même temps, ce genre de tournage était déjà tellement stressant que je ne pensais pas que la plupart des acteurs aient réellement envie d’improviser à ce moment là !

Je finis par éteindre la lumière sans parvenir pourtant à trouver le sommeil. « Allons Gabi, n’en fais pas une histoire ! Cela fait plus de deux ans que tu es dans cette série, tu en as vu d’autres... », m’encourageais-je.


To be continued.... Clin d'oeil

_________________


Dernière édition par BehondTheSunset le Dim 22 Juin - 21:30 (2014); édité 2 fois
Revenir en haut
BehondTheSunset
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 06 Jan 2008
Messages: 617

MessagePosté le: Lun 2 Juin - 22:07 (2014)    Sujet du message: Entre deux scènes... Répondre en citant



Entre deux scènes

CHAPITRE 3
(1ère partie)



Lisa tournait également aujourd’hui. Son personnage, Francesca, devait disposer la caméra censée la filmer Armando et elle entrain de faire l’amour dans le bureau. Au lieu de ça, nous savons tous ce que la caméra allait filmer en réalité…

Une fois maquillée et habillée avec mon ensemble débardeur, veste et jupe violette, je rejoignis Nick. Le scénario étant ainsi fait, je n’avais pas tourné avec lui depuis l’épisode 517 au moment des adieux de nos personnages. Depuis lors, nous n’avions fait que nous croiser sur les plateaux.

- Salut Priscilla ! Content de te retrouver, ça commençait à faire un moment que nous ne tournions pas ensemble.
- C’était pour mieux se retrouver
, répondis-je en lui adressant mon plus beau sourire.

Je tournai la tête et aperçus la petite amie de Nick. Elle était visiblement là pour regarder le tournage… Aujourd’hui ? J’eus du mal à avaler ma salive… Elle pouvait bien venir n’importe quel autre jour mais pas aujourd’hui, pensais-je alors que la panique venait peu à peu me gagner… J’étais célibataire, mais si j’avais été en couple, je n’aurais pas aimé que mon fiancé vienne me voir tourner ma scène d’amour avec mon partenaire. Même si ce n’était que de la télévision, ce n’était pas le genre de scène où nous aimions avoir du monde autour de nous. L’équipe au complet du tournage suffisait amplement ! Je me demandais pourquoi Nick ne lui avait pas demandé de ne pas venir aujourd’hui. Il ne manquerait plus que ma mère débarque sur le plateau et mon cauchemar serait complet !

Quelques acteurs étaient là également. Parmi eux, j’aperçus Lisa, Hank, Eddie, Shawn, Timothy et Sherri. Mais cela ne m’ennuyait pas le moins du monde car nous avions l’habitude de tourner ensemble et je savais qu’ils étaient là pour nous soutenir. La plupart ne tournait même pas aujourd’hui, j’étais flattée qu’ils se soient déplacés.

Nous commençâmes à tourner…
La matinée était consacrée aux scènes dites « de cascades ». C'est-à-dire toutes les scènes après l’explosion où une partie du bâtiment nous tombait dessus.

L’heure du déjeuné arriva vite et j’étais sale des pieds à la tête ! A force de trainer dans les « gravas » du décor, mon personnage était plus vrai que nature. Je regardais Nick rejoindre son amie. Lui aussi était dans un bel état, souriais-je.

Nous déjeunâmes tous ensemble dans les coulisses. L’équipe avait commandé des plateaux repas. Lorsqu’on tournait toute la journée ensemble, il n’était pas rare que nous déjeunions ensemble afin de ne pas perdre de temps et d’éviter de nous changer. C’étaient ce que nous appelions les journées « marathon ». Généralement, on ne repartait d’ici que sur les genoux !

Comme à son habitude, Hank faisait de l’humour…

- Bon là c’étaient les cascades pour la forme ce matin. Cet après-midi on passe aux choses sérieuses, Nick. Tu vas savoir ce que c’est que de voir les étoiles ! Plaisanta-t-il. Il va falloir que tu assures !

L’équipe rit.


* *
*

_________________


Dernière édition par BehondTheSunset le Lun 2 Juin - 22:18 (2014); édité 2 fois
Revenir en haut
BehondTheSunset
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 06 Jan 2008
Messages: 617

MessagePosté le: Lun 2 Juin - 22:16 (2014)    Sujet du message: Entre deux scènes... Répondre en citant




Entre deux scènes

CHAPITRE 3
(2ème et dernière partie)



La pause déjeuner terminée, je repartis au raccord maquillage et nous poursuivîmes le tournage…
De retour sur le plateau, je sentis la tension monter.

- Tout va bien, Priscilla ? Me demanda mon amie en me voyant. Tu es pâle comme un linge, tu es malade ?
- Tout va bien, Lisa. J’appréhende juste un peu les scènes qui arrivent… je ne comprends pas pourquoi !
- Oh Pris ! C’est bien normal. Ce n’est jamais le moment préféré d’un acteur lorsqu’il se retrouve à moitié nu devant toute l’équipe de tournage
, rit-elle. Nick est très pro, tu sais. Vous allez être au top !

Je hochais la tête, de plus en plus mal à l’aise. J’étais tout à fait consciente du fait que Nick était un très bon acteur. Justement, je l’aperçus entrain de discuter avec l’éclairagiste. Il finit par me voir et me rejoignit.

- Hey Priscilla ! Prête pour la grande scène ?
- Oui
, mentis-je.

Mais visiblement, soit je n’avais pas repris des couleurs, soit ma voix trahissait honteusement mon état car mon affirmation ne sembla pas convaincre mon partenaire.

- Tout ira bien, tu verras. Tu as vu le script, c’est une très belle scène. Les scénaristes ont fait un super travail, je trouve que c’est tout à fait approprié quand on connaît l’histoire d’Antonio et Gabi.

Je l’écoutais calmement en hochant la tête.

- Et il y a beaucoup de dialogues… ce n’est pas comme s’ils laissaient libre cours à leurs pulsions en se sautant dessus d’un coup !

Je souris. Ses mots réussirent quelque peu à m’apaiser. Je lui étais reconnaissante d’être venu discuter avec moi avant que nous nous lancions. Je commençais à me sentir mieux.

Le tournage reprit…

Scott voulait tourner un maximum de scènes sous les décombres aujourd’hui afin que nous restions concentrés sur nos personnages. Heureusement, les premières scènes de l’après-midi étaient composées uniquement de dialogues intenses entre Antonio et Gabi. Je connaissais mon texte par cœur et j’aimais ces discussions à cœur ouvert entre les deux personnages.

[Voir la vidéo jusqu'à 9 si vous souhaitez revoir les dialogues...]



Pour les dialogues, j’étais généralement assez douée… pour ce qui allait suivre, je commençais à en douter…



[Voir la vidéo de 00:00 à 00:40]

- I love you… murmurais-je pour la première fois à "Antonio" tout près de son visage...

Arriva le premier baiser échangé entre Gabi et Antonio.

Je m’approchai de lui. Il m’enlaça. Mon visage approcha du sien et nous nous embrassâmes. Nick était très fort pour ça ! Nous échangeâmes un long et tendre baiser… J’étais assez intimidée car autant nous en avions échangé beaucoup avec Hank autant mes scènes intimes avec Nick étaient plutôt rarissimes à la vue de la relation entre nos deux personnages. Honnêtement, je ne brillais pas… Heureusement Nick, lui, assurait !

[Voir la vidéo de 00:40 à 00:55]

Lorsqu’il passa sa main dans ma nuque et dit : « Gabi, what are we doing… », il me fut impossible d’enchaîner… j’étais incapable de me souvenir de ma réplique. Je me retrouvais comme bloquée face à lui.

- Coupez ! Cria le réalisateur. Priscilla, qu’est-ce qu’il se passe ?

Je levai les yeux vers Nick, navrée. Je tournai la tête et mes yeux rencontrèrent ceux de sa petite amie qui scrutait la scène avec attention.

- Rien du tout, répondis-je. Ça va… ça va aller !

Nick m’observa, ennuyé pour moi.

- Est-ce que tu veux que je demande à Skylla de partir ?

Voilà c’était son prénom, il me semblait bien que c’était quelque chose comme ça… Visiblement, Nick comprit que la présence de sa copine me mettait mal à l’aise.

Gênée, je haussais les épaules.

- Ne t’inquiète pas, je comprends… Je reviens.

Nick se leva et traversa le plateau.

- Qu’est-ce que tu fais Nick ?
- Une minute Scott, je te prie, je reviens tout de suite.


Il prit Skylla par le bras et alla parler plus loin avec elle. Deux minutes plus tard, il revint seul et m’adressa un clin d’œil.

Le réalisateur nous adressa un sourire. Il avait sans doute comprit lui aussi. Et je vis Lisa envoyer un pouce levé en direction de Nick. J’avais une chance folle d’être si bien entourée.

Pourtant lorsque le metteur en scène cria à nouveau « Action ! », la peur me gagna comme jamais. Des yeux me fixaient par dizaine, attendant que je me lance… je le savais, je le sentais...
Je repensai alors à Eddie Cibrian qui me disait qu’il exposait de rire à chacune de ses scènes d’amour… Je n’avais pas envie de rire du tout.

[Voir la vidéo de 01:00 à 01:58]

Une fois ma réplique retrouvée, nous reprîmes. « I know what I’m doing (…) » Nick s’avança vers moi pour le baiser suivant. Il m’embrassa comme si sa vie en dépendait et ne desserra à aucun moment ses mains de mon visage, de ma taille… comme l’avait si bien décrit le script. Sa fougue m’aida à tenir le choc.

La suite s’avéra plus compliquée… nous dûmes répéter la même scène à plusieurs reprises… par ma faute ! C’était à Gabi d’ « entreprendre » les choses pourtant j’étais maladroite, mes gestes peu sûrs et si je le ressentais au plus profond de moi-même, cela se traduisait à la puissance 10 à travers la caméra. Je dus m’y reprendre à trois reprises pour arriver à ôter son col blanc tant mes mains tremblaient.
Que m’arrivait-il ?
Mais Nick ne s’énerva pas. A aucun moment il n’éleva la voix sur moi ou ne montra un signe d’agacement. Il comprenait que la scène d’amour entre les deux personnages était difficile. Il comprenait mon appréhension, mes gestes maladroits... Il me comprenait, tout simplement. Pourtant lui, gérait à merveille !

J’entendis le réalisateur bougonner…

- On ne va pas y passer la journée… Qu’est-ce qui lui arrive…

Nick était assis à quelques centimètres de moi. Il me regarda.

- Tout se passera bien, Priscilla. Crois-moi. Tu connais la scène, tu as passé du temps sur le script, il n’y a pas de raison que tu n’y arrives pas.

Je lui adressai un regard reconnaissant mais rempli de panique.

- Tu as été fantastique jusque là, murmura-t-il.

[Voir la vidéo de 01:58 à 02:55]

Le réalisateur cria « Action ! » pour la énième fois et mes yeux ne quittèrent pas ceux de Nick. Cette fois, je me sentais en confiance. Nous poursuivîmes la scène. Je défis la chemise de Nick avec un peu plus d’assurance. Il ne lâcha pas mon regard, je m’y accrochais comme à une bouée de secours. Je commençai à déposer des baisers sur son torse. Il était chaud et musclé. J’étais alors consciente des milliers de femmes qui auraient rêvé d’être à ma place…. Oui mais pas devant toute une équipe de tournage !

[Voir la vidéo de 02:55 à 03:45]

Je fermais les yeux pour ne pas me déconcentrer par la dizaine de personnes qui était entrain de nous regarder. Je continuai de l’embrasser et remontai lentement jusqu’à son cou, tel qu’il était décrit dans le scénario. Et puis sans comprendre ce qu’il se passait exactement, ses lèvres vinrent trouver les miennes. Il m’emporta dans un nouveau baiser. Celui-là n’était pas inscrit dans le script, je le savais. Nous entendîmes le réalisateur susurrer « C’est excellent ! N’arrête pas ! ». Moi non plus… moi non plus, je ne voulais pas qu’il arrête… Un trouble s’empara de moi. Je ne comprenais plus très bien si c’était Gabi qui était connectée à Antonio ou moi à Nick. En tout cas, cela fonctionnait très bien… Il se glissa dans mon dos, comme le scénario le décrivait cette fois à nouveau et déposa à son tour des baisers sur ma peau tout en me déshabillant.

Nous fîmes une brève coupure pour que l’habilleuse m’aide à retirer entièrement mon haut. La maquilleuse en profita pour me remette une couche de brillant à lèvres. De son côté, le metteur en scène disposa un gros coussin étant censé faire parti du canapé qui était dans le bureau avant l’explosion. C’était la magie des soaps !

[Voir la vidéo de 03:45 à 04:15]

Nick se présenta torse nu devant moi qui étais à présent en soutien-gorge couleur chair sans bretelles. Je crus apercevoir un sourire sur ses lèvres…
Scott nous invita à poursuivre la scène. Je m’allongeai sans le quitter des yeux et nous marquâmes un temps en plongeant notre regard l’un dans l’autre. Puis Nick s’allongea avec la plus grande douceur sur moi et m’embrassa à nouveau.

- Coupeeeezzzz !!

Hank siffla entre ses doigts et tous applaudirent. La scène était terminée et la journée aussi…

A quelques centimètres de mon visage, Nick m’adressa un sourire rayonnant.

- On a réussit.

Je lui rendis son sourire. Mon cœur battait à tout rompre dans ma poitrine.



To be continued.... Clin d'oeil

_________________
Revenir en haut
Jessy33
Etape 6 - Tentations


Inscrit le: 07 Déc 2013
Messages: 158
Localisation: St André de Cubzac

MessagePosté le: Dim 8 Juin - 21:28 (2014)    Sujet du message: Entre deux scènes... Répondre en citant

Bravo pour ces premiers chapitres, c'est super  Bravo
_________________
Revenir en haut
BehondTheSunset
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 06 Jan 2008
Messages: 617

MessagePosté le: Dim 8 Juin - 21:50 (2014)    Sujet du message: Entre deux scènes... Répondre en citant

Et moi je suis bien contente que l'histoire vous plaise. C'est un peu particulier, j'avais un peu peur que nous n'accrochiez pas vu qu'il ne s'agissait pas des personnages pour une fois mais des acteurs ! Clin d'oeil

Merci
_________________
Revenir en haut
Jessy33
Etape 6 - Tentations


Inscrit le: 07 Déc 2013
Messages: 158
Localisation: St André de Cubzac

MessagePosté le: Dim 8 Juin - 21:53 (2014)    Sujet du message: Entre deux scènes... Répondre en citant

Justement, c'est génial d'imaginer ce qu'il aurait pu réellement se passer  Happy
_________________
Revenir en haut
BehondTheSunset
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 06 Jan 2008
Messages: 617

MessagePosté le: Dim 15 Juin - 10:59 (2014)    Sujet du message: Entre deux scènes... Répondre en citant



Entre deux scènes

CHAPITRE 4
(1ère partie)


Le lendemain matin, nous réussîmes à boucler la fin de la scène sous les décombres. Gabi était sortie indemne mais Antonio était toujours coincé sous les débris. Ricardo, Casey et Hank l’aidaient à en sortir. La journée de tournage devait se terminer là-dessus et je devais enchaîner ma scène « à l’air libre » avec Carmen la semaine prochaine. Quel soulagement, pensais-je. La semaine avait été intense, je n’étais pas mécontente que le tournage soit fini pour moi.

Je m’approchais de l’écran auquel était relié une des caméras. Grâce à ce système, nous pouvions voir en live la scène que filmait la caméra. J’observais Nick, rampant sous les débris et criant « je ne mérite pas de vivre… ». La scène allait bientôt se terminer mais je ne me lassais pas de le regarder.

[A voir : 1:21 à 1:56 puis de 2:56 à 3:44]



Toute l’équipe était au petit soin pour Nick. Je ne comptais plus le nombre d’assistantes sous le charme de l’acteur… Gail, notre maquilleuse, en faisait partie bien sur ! Elle ne se faisait jamais prier pour effectuer un raccord maquillage sur lui. Et cette semaine avec les « blessures » que son personnage avait subies suite à l’explosion, elle s’en donnait à cœur joie.

Le réalisateur du jour mit fin au tournage et chacun pu vaquer à ses occupations.

- Priscilla, tu es encore là ? M’interrogea Nick en me voyant devant l’écran.
- Oui, je voulais voir la fin de ta scène. Nous sommes partenaires non ?
- Après la semaine que nous avons passée, je suis surpris de te voir encore ici…
- Je voulais voir si ton personnage s’en sortait
, plaisantais-je.
- Tu n’as pas lu le script ? Répliqua-t-il, sur le même ton d’humour.

Nous échangeâmes un regard complice.

- Je suis touché tu sois restée, poursuivit-il d’une voix douce. Tu dois être exténuée après les heures de tournage que nous avons fait cette semaine.
- Je t’avoue que je ne suis pas mécontente de ne pas tourner avant la semaine prochaine. Je… c’était très intense
, balbutiai-je.
- C’est le moins que l’on puisse dire.

Un silence plutôt gênant s’imposa entre nous.

- Est-ce que tu seras là demain soir ? Reprit-il. Toute l’équipe organise une fête pour l’anniversaire de Kathleen Noone…

Nous aimions nous retrouver régulièrement pour les anniversaires, les records d’audience de la série, ou tout simplement pour le plaisir de partager une soirée ensemble. Depuis le début de la série, une véritable famille était née. Nous pouvions passer des heures entières à discuter des histoires de nos personnages, du tournage, de nos répliques, du futur de la série, et de nos vies privées.

Envie de discuter entre de trucs de filles ? Je savais que je pouvais compter sur Sherri ! Besoin de réconfort ou de faire la fête ? Shawn et Lisa répondaient toujours présentes. Un coup de blue ou un moment de doute ? Nick savait trouver les mots... Pour le rire et la détente, c’était à Hank ou Timothey qu’il fallait s’adresser… C’était un vrai plaisir que de se sentir autant soutenu et aimé à travers cette famille. Je pouvais réellement dire que la Californie était mon « chez moi » à présent.

- Oui, je me souviens, répondis-je. Je serai là bien sûr !
- Parfait… Alors, je te dis à demain soir. Et repose-toi d’ici là, tu l’as mérité.



* *
*

_________________


Dernière édition par BehondTheSunset le Lun 28 Juil - 20:43 (2014); édité 2 fois
Revenir en haut
BehondTheSunset
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 06 Jan 2008
Messages: 617

MessagePosté le: Dim 15 Juin - 11:01 (2014)    Sujet du message: Entre deux scènes... Répondre en citant



Entre deux scènes

CHAPITRE 4
(2ème partie)



Le soleil brillait déjà haut dans le ciel quand j’émergeais enfin de mon lit… Cela faisait des semaines que je ne m’étais pas accordée une grasse matinée. Je m’étais à nouveau couchée tard malgré la fatigue, ayant passé du temps au téléphone avec Lisa qui me racontait sa scène avec Lesley-Anne Down au Shockwave : « J’adore nos répliques, c’est à celle qui lance le plus de piques à l’autre, c’est divin ! »
Mon amie était une grande bavarde et elle avait su trouver en moi son double ! Nos conversations nous faisaient bien souvent exploser nos forfaits téléphoniques.

Je longeais le couloir qui menait jusqu’à la cuisine en somnolent. Malgré ces heures de sommeil, je ne ressentais pas vraiment cette nuit comme réparatrice. J’avais fait tout un tas de rêves assez étranges. Il m’arrivait de temps en temps de rêver du tournage mais cette fois, j’avais carrément revécu toute la scène des décombres une deuxième fois. Je me trouvais à nouveau dans cette situation si inconfortable… incapable de tourner ma scène avec Nick sans comprendre ce qu’il m’arrivait.

Mon chat m’accueillit joyeusement à la cuisine alors que je tentais de composer ce qui ressemblait à un petit déjeuner. J’ouvris le frigo en constatant le néant qu’il offrait. J’avais beau être une actrice bien payée et un peu célèbre, personne ne faisait encore les courses à ma place ! Je trouvai néanmoins un fond de café dans le paquet et décidai de m’en contenter.

Je pris ma tasse et m’installai au salon. Mes yeux atterrirent sur les nombreuses pages de scénario éparpillées un peu partout dans mon salon. Visiblement, je n’avais pas pris le temps non plus de faire le ménage cette semaine, soupirai-je. Je saisis celui posé sur la table basse… celui de la scène d’amour. Je repensai aussitôt à ce moment où tremblante, j’essayais en vainc de déboutonner la chemise de Nick… Pourquoi cela avait-il été si difficile ? Nick s’était comporté en gentleman. Ses encouragements m’avaient réellement aidé… au point d’en oublier ma peur et de m’abandonner totalement à lui. Je me rappelai son torse, mes baisers qui parcouraient sa peau nue et sa bouche qui était venue trouver la mienne. Une véritable osmose s’était créée, sans que cela soit écrit dans le texte… mon cœur fit un bond dans ma poitrine. Je feuilletai à toute vitesse les pages du scénario pour en avoir le cœur net… Je lus et relus la scène que je connaissais pourtant par cœur. Il n’y avait aucune trace de ce baiser.
Je le savais.

Soudain mon téléphone sonna, me sortant de mes rêveries.

- Allô ?
- Hello, Pris ! Comment vas-tu ?
- Lola ! Je suis contente de t’entendre.
- Oulà, je te réveille on dirait. Tu as ta voix du matin.
- Je ne suis pas levée depuis très longtemps
, admis-je. Le café n’a pas encore fait effet, plaisantai-je. J’ai eu une grosse semaine de tournage…

Lola était l’une de mes sœurs. J’avais la chance d’avoir une grande famille composée de cinq sœurs et d’un demi-frère du précédent mariage de mon père. Mon frère et mes deux sœurs aînées étaient nées au Costa Rica. Mes parents s’étaient ensuite installés à New York et mes deux sœurs moi-même étions nées là-bas. J’avais vécu moi aussi quelque temps au Costa Rica. A mes 13 ans, mes parents déménagèrent et moi avec. Je me souviens des crises de larmes que j’avais faites lorsque nous étions parties. J’avais du quitter mes meilleures amies et n’avais aucune envie de partir. Pourtant avec le recul, j’avais compris combien ces années m’avaient apportés. Puis, notre famille s’était finalement et définitivement installée dans le Connecticut. Mes parents parlaient anglais et espagnol. Voilà d’où venait mon héritage de ces deux langues. Cela s’était révélé être un véritable avantage pour interpréter Gabi. Les quelques mots d’espagnol glissés dans les dialogues apportaient vraiment cette culture hispanique que j’aimais tant. Et Margarita, qui jouait la mère de Ricardo, Maria et Antonio, n’était jamais en reste quand elle montait sur ses grands chevaux. Son espagnol remontait à la surface en une seconde !

Aujourd’hui, mes parents vivaient toujours dans le Connecticut où ils nous avaient élevé. La plupart de mes sœurs étaient restées là-bas, et ma plus jeune sœur ainsi que mon demi-frère étaient partis vivre à New York.

Lola était la deuxième de la fratrie et moi l’avant dernière. Nous avions toujours été très proches et nous appelions régulièrement afin de combler la distance.

- Je suis Sunset Beach avec assiduité, m’indiqua-t-elle. Quelle chance tu as de tourner avec le beau Nick Kiriazis, qu’est-ce qu’il est sexy ! Je ne sais pas si tu as le temps de regarder la série à la télévision mais la chaîne diffuse actuellement les adieux entre Gabi et Antonio.
- Je l’ai tourné il y a à peu près 3 semaines
, expliquai-je. Il n’y a pas beaucoup de décalage !
- Oh Pris, tu m’as fait pleurer comme une ado !
- Qu’est-ce que tu es fleur bleue, Lola !
La taquinai-je.
- Non mais, sans rire, Pris ! C’était incroyablement triste ! Dis-moi qu’Antonio ne va pas partir ! D’accord il est prêtre mais les personnages s’aiment tellement… Les scénaristes ne peuvent pas être si cruels, dis-moi ?

Je repensais à l’explosion qui avait empêché Antonio de quitter la ville et l’avait rapproché de Gabi plus qu’on ne l’aurait imaginé… Je repensai à nos baisers. Est-ce que Nick avait apprécié de tourner avec moi ? J’aurais tué pour le savoir…

- Tu sais très bien que je ne peux pas te raconter le scénario… Patiente un peu et tu verras !
- C’est bien la peine d’être la sœur d’une des stars du show !
Bougonna-t-elle.
- Dis-donc, c’est juste pour ça que tu m’appelles, pour savoir la suite ?

Elle rit.

- Bien sur que non, idiote ! J’appelle pour savoir quand est-ce que ma sœur daignera venir voir sa famille ? Amber va avoir 4 ans dans quelques jours. Je voulais savoir si tu pourrais être là pour son anniversaire ? Tu lui manques beaucoup.

Une boule se forma dans ma gorge. A moi aussi elle manquait terriblement. J’aimais profondément ma famille. Nous étions tous en très bon terme et mon départ pour la Californie m’avait confronté au fait que je n’étais pas aussi prête à couper le cordon que je le pensais… Je n’avais jamais eu autant besoin d’appeler mes parents et mes sœurs…

- Oh Lola, vous me manquez tous tellement ! Je vais essayer d’être là. Je vais regarder mon programme de tournage et si je peux me libérer trois jours, je viendrai.

Sur ses paroles, je raccrochais. Une fois sortie de la douche, je me sentis assez en forme pour entamer un grand ménage dans mon appartement au rythme d’Aretha Franklin. Puis, je partis faire des courses afin de combler le trou béant qu’était devenu mon frigo.


* *
*

_________________


Dernière édition par BehondTheSunset le Dim 22 Juin - 21:30 (2014); édité 1 fois
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:12 (2016)    Sujet du message: Entre deux scènes...

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Antonio & Gabi - La Passion d'un Amour Impossible Index du Forum -> Créations -> Fanfictions Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Flowers of Evil © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com